titre_date
30 Mars, 2012 - 09:30 - 17:30
Les jardins numériques

Intervenants, Artistes et publics dans les projets Mémoires / Histoires

Deux journées de formation organisée par le Théâtre de la Nuit et ARCADI Passeurs d’images

Vendredi 30 mars : du recueil de témoignages, des ateliers et restitutions

Publié
infopratique
Structure(s) organisatrice(s): 
Conditions: 
Entrée libre
Programme: 

Vendredi 30 mars : du recueil de témoignages, des ateliers et restitutions

 

Jeudi 5 avril : du témoignage au récit, du récit à la fiction : l’artiste, le scientifique, le témoin, le publique

9h30 à 13h : le collectage, le recueil de témoignage à partir de présentation de témoignages bruts, de paroles d’habitants

  • les objectifs de la démarche
  • la mobilisation des publics
  • la préparation des entretiens
  • le moment du recueil du témoignage
  • après le témoignage

de 14h à 17h30 : les ateliers-mémoires, entre réel et création

à partir de présentations de différentes pratiques d’ateliers et modes de restitutions

I –les ateliers, quels enjeux, publics, outils, intervenants :

  • les ateliers de collectage, une transmission entre témoins et participants -les ateliers de pratiques artistiques, l’expression des participants

II-les restitutions et valorisations :

  • Restituer ? Totalement, partiellement ? Fidèlement ? Selon quels modes ? -Valoriser, ordonner ? Pour quels objectifs, selon quels critères ? Par qui ? -En pratique, comment ? pour qui ? dans quels lieux ?
  • Le temps de la restitution, moment de rencontres, d’échanges, de débats -les question des traces, quoi, pourquoi, pour qui ?
 

9h30 à 13h : des histoires à partager, de nouvelles écritures scéniques

  • l’écriture et la création des histoires :
  • la liberté de l’artiste et le respect du témoignage, des archives
  • les écritures scéniques :
  • du récit de vie au conte et à la fiction
  • du théâtre-forum à la conférence-spectacle
  • vers de nouvelles formes, souvent composites, croisées, éclatées

de 14h à 17h30 :

Les productions audiovisuelles « partagées » sur le thème de la mémoire , des expériences innovantes et singulières

Les places respectives des participants et des artistes dans le processus de création : Proposition d’une typologie en trois mouvements illustrée à chaque fois d’un projet

« exemplaire »

1/ le cinéma documentaire au risque de l’altérité : quand des habitants apprentis cinéastes filment d’autres habitants. L’Exemple de L’atelier Varan du 20ème.

2/ le cinéma documentaire sous le signe de la co-fabrication : Quand des lettres filmées sont le fruit d’une réalisation "partagée". L’exemple de Correspondances

3/ le cinéma documentaire en quête de (s) mémoires(s) : quand l’archive et le témoignage servent de matériau premier à la création cinématographique : L’exemple de José Viera : « la Photo déchirée » / « les Gens des baraques » de Robert Bozzi

 

 

Organisateurs-intervenants du réseau

 

  • Claudie Le Bissonnais, coordinatrice du dispositif Passeurs d’images en Île de France à ARCADI
  • Dominique Falcoz : directrice de “Mémoires & Histoire au-delà du périph’”, responsable des formations spectacle vivant au CIFAP

Intervenants extérieurs

  • Jean-Barthélémy Debost : Historien, chef du bureau de la médiation au service du Patrimoine du CG 93
  • Anne Toussaint, réalisatrice, déléguée générale de l’association « Les Yeux de l’ouie »